• cassandrecaly

partage d'expérience

Dès le début de Laine Rebelle, nous avons voulu valoriser la laine des brebis des Alpes maritimes en fil, dans le but de proposer de la pure laine vierge locale pour le tricot main, mais aussi pour faire de la confection.


produire le plus localement possible fait partie de l'ADN de Laine Rebelle


Nous sommes installées dans l'extrême sud-est de la France et pour la transformation en fil nous avons fait voyager notre laine jusqu'en Haute-Loire et en Creuse, cette industrie étant inexistante dans notre région.

Après sa transformation, le fil revient sur le territoire où les toisons ont été soigneusement choisies et triées. Nous le vendons en pelotes/écheveaux.

Pour la confection, nous avions deux choix : faire confectionner ou confectionner nous-mêmes.

Nous avons opté pour le second choix, car nous n'avons pas d'industrie textile proche de chez nous. Dans ce but, nous avons acquis une machine à tricoter mécanique, fabriquée par l'entreprise suisse Dubied pour l'industrie textile, et reconditionnée en Italie.

La machine est installée dans notre atelier/boutique à Saint-Vallier-de-Thiey.

(Nous avions initialement prévu d'acquérir une machine digitale compacte conçue pour être utilisée par une petite « entreprise » comme la nôtre. Cette machine est toujours en cours de développement, et le modèle proposé en pré-vente est destiné uniquement à des fils plus fins que celui que nous pouvons produire.)

Quel que soit le choix que nous avons fait, il était bien sûr incontournable de travailler avec une professionnelle pour nous guider et nous accompagner dans le processus créatif et les étapes de la confection.


le processus créatif


En décidant de créer des articles de confection, sous notre nom, nous avons évidemment engagé un processus d'image de notre marque, qui colle à notre histoire et à nos valeurs. Nous avons ainsi transformé notre site web et adapté nos supports de communication. Nous avons bien sûr conservé notre logo qui fait l'unanimité.

La réorganisation du processus créatif va donner naissance à la première collection Laine Rebelle.

Cette nouvelle direction va permettre de mettre en forme le caractère de l'image souhaitée et de l'univers esthétique de la marque par l'introduction des premiers modèles.

Le développement de la première collection Laine Rebelle comporte plusieurs étapes:

- la recherche d'une thématique et l'élaboration d'une gamme couleur en adéquation avec l’ADN de la marque

- la définition d'un plan de collection afin de décliner les coloris, les formes et les détails de chaque modèle

- la préparation de fiches techniques et le développement d’un dossier pour chaque modèle

- la réalisation et le suivi des prototypes jusqu'au point production.



les étapes de la confection


En parallèle, nous avons pris en main notre machine à tricoter et confectionner des échantillons de tous les points possibles, afin de nourrir l'imagination.

Confectionner un vêtement exige plusieurs étapes : croquis, patronage, prototypage, essayage, finitions, sans oublier les fiches techniques à réaliser permettant de confectionner ensuite plusieurs pièces du même modèle.

Tout ceci prend beaucoup de temps, dans une démarche sérieuse et professionnelle.

Alors pour commencer, nous avons décidé, sur les conseils de notre styliste-modéliste, de créer des accessoires. Confectionner des accessoires a été un peu moins exigeant techniquement, et a surtout permis de mieux connaître notre machine avant de nous lancer dans la confection de vêtements.




la mise en vente


Malgré un processus de fabrication plus « simple », il a fallu néanmoins du temps pour réaliser nos premières pièces.

Elles sont en vente à la boutique depuis fin décembre, mais pour les présenter sur la boutique en ligne, une autre étape importante : la communication. Réalisation des shooting photo d'ambiance et produits. Conception et mise à jour de la boutique en ligne et du site internet.

Trois articles seront en vente dès la mise en ligne : l'écharpe, les mitaines et les guêtres. Suivront très vite l'écharpe homme et un haut pour femme. Et puis un poncho.





réflexion sur le futur


Il n'est pas exclu que nous décidions de travailler également avec un fabriquant pour des pièces plus complexes.

Nous aurions ainsi une fabrication artisanale dans notre atelier et une production dans un atelier équipé de métiers à tricoter plus modernes afin d'étoffer et varier notre production.

Un premier prototype serait confectionné par nos soins grâce à notre métier à tricoter afin d'arriver chez notre futur fabriquant avec un premier modèle déjà abouti et renseigné sur une fiche technique.


Encore de belles journées de travail en perspective pour valoriser la belle laine maralpine !

136 vues
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube